Jeune Public / Tout Public • Le Tournoi Musical

Le suspens inhérent à une manifestation comme un concours (que l’on trouve exacerbé dans un match sportif), le succès que cela a auprès du public, nous a conduit à réfléchir à une formule originale de concert, où cet élément d’incertitude serait présent. Et pourquoi pas le mêler à une interaction avec le public ?

Pourquoi ce projet ?

De là est née notre idée de « Tournoi Musical », concrétisant une de nos envies profondes : celle de partager notre art avec un public des plus variés à travers un concept simple et enthousiasmant. Un concept simple et enthousiasmant : c’est le public lui-même qui, par un vote collecté lors de l’entracte, élira les deux nations qui seront en compétition lors de la seconde partie, et donc les deux pièces jouées par les musiciens parmi les quatre préparées !

Le Tournoi Musical donne en outre une part importante à la notion d’égalité de la musique pour tous : le vote de chaque auditeur pour choisir les Nations a la même valeur, que celui-ci soit mélomane averti ou néophyte complet, homme ou femme, d’une confession ou d’une autre, qu’il habite au fond d’une montagne ou dans une grande ville, qu’il ait 7 ou 77 ans, etc.

« Quand on sait choisir, avec le discernement requis, ce qu’il y a de meilleur dans le gout de la Musique de plusieurs Nations : il en provient un gout melé qu’on pourroit fort bien, & sans passer les bornes de la modestie, appeler à présent : le gout Allemand ». Johann Joachim Quantz (1697-1773), Essai (1752)

Aurez-vous le même avis que Quantz ? Choisirez-vous également l’Allemagne comme nation victorieuse du Tournoi Musical ? L’ensemble Les Timbres vous propose de vous retrouver arbitre le temps d’un concert interactif, où le programme joué est soumis au choix du public !

Les Timbres ont déjà fait passer (aux nombreuses œuvres de musique candidates à cette joute !) les stades du premier tour jusqu’au quart de finale, choisissant les meilleures pièces représentant les quatre grandes nations musicales de l’époque baroque : France, Allemagne, Angleterre et Italie.

Pendant la première partie du concert – une demi-finale de haut vol ! – chaque Nation avec ses champions (ces stars internationales que furent Couperin, Bach, Purcell ou Corelli par exemple), essayera de vous convaincre en moins de 10 minutes de la choisir parmi les deux qui auront l’honneur d’arriver en finale. Un vote collecté pendant l’entracte donnera le verdict propre à ce Tournoi Musical !

La seconde partie du concert permettra aux deux finalistes de faire valoir leurs qualités pendant des pièces de plus grande ampleur, d’une bonne dizaine de minutes.

Les œuvres

Demi-Finale • Première Partie :

ITALIE
Arcangelo CORELLI (1653-1713),
Sonata da chiesa en sol majeur op.1 nº 9,

ALLEMAGNE
George Philipp TELEMANN (1681-1767),
Fantasia n°1, TWV 40:2 , Vivace ; Fantasia n° 10, TWV 40:11 Presto ;
Trio n°2 des « 6 Trios » en la mineur, TWV 42:a1, Affettuoso, Vivace

FRANCE
Marin MARAIS (1656-1728),
Livres de Pièces de Viole IV (Paris, 1717), Prélude en harpègement

ANGLETERRE
Henry PURCELL (1659-1795),
Suite II Z 661, Prelude ;
Sonata 6 of 4 parts

Finale • Deuxième Partie :

ITALIE
Antonio VIVALDI (1678-1741),
Sonata pour violon et continuo RV 16, Preludio, Capriccio
Sonate De Camera a Tre, Sonata II en mi mineur, Grave, Corrente, Giga, Gavotta

et / ou

ALLEMAGNE
Johann Sebastian BACH
Prélude violoncelle seul en sol Majeur
Sonate 1027 en sol Majeur

et / ou

FRANCE
François COUPERIN (1668-1733)
L’Art de Toucher le Clavecin, Prélude en mi mineur ;
Les Nations, « La Françoise », Sonade
Concerts Royaux, Quatrième Concert, Allemande, Courante à l’italienne
Les Nations, « La Françoise », Sonade, Chaconne ou Passacaille, Gigue

et / ou

ANGLETERRE
George Friederic HANDEL (1685-1759)
Sonate pour flûte-à-bec HWV 369, Larghetto
Sonate pour violon HWV 370, Allegro
Sonate en trio en Fa Maj, Opus 2 n°4 HWV 389, Larghetto, Allegro
Sonate pour instrument solo HWV 370, Largo
Sonate en trio en Fa Maj, Opus 2 n°4 HWV 389, Allegro, Allegro

Les Timbres

Yoko Kawakubo violon
Myriam Rignol viole de gambe
Julien Wolfs clavecin

Revue de presse

« On atteint des sommets d’expressivité »

Cécile Glaenzer,
Resmusica, août 2019

« Ce soir, c’est la France et l’Angleterre qui se sont affrontées en finale sous la bannière respective de Couperin et de Haendel, pour finalement voir triompher la France et nous offrir en bis Les Tambourins des Pièces de clavecin en concert de Rameau dans une interprétation ébouriffante.

La belle complicité musicale qui règne entre les membres de l’ensemble donne à ces pièces en trio une cohésion et un élan incomparable.

L’Italie ouvre les hostilités avec une sonata da chiesa toute en virtuosité et contrastes, où le violon sensible de Yoko Kawakubo fait merveille. Et c’est avec l’introduction de la partie française, sur un prélude de Marin Marais joué à la viole par Myriam Rignol, que l’on atteint des sommets d’expressivité.

On se souvient que Les Timbres avaient fait forte impression l’année dernière avec leur enregistrement des Concerts Royaux sous le label Flora. La qualité de cet ensemble ne se dément pas. Quant à la présentation en interaction avec le public, elle permet peut-être une écoute plus engagée de l’auditeur. Et nous change favorablement des concerts traditionnels où les musiciens déroulent leur programme sans un mot pour le public. »